ARICADOC. Festival Internacional de Cine Documental (4)

ARICADOC. International Documentary Film Festival



Dates limites

22 juil. 2020
Appel à Inscriptions

30 août 2020
Festival fermé

05 janv. 2021
Date de notification

11 janv. 2021
24 janv. 2021

Adresse

San Marcos 432,  1000000, Arica, Arica, Chile


Description du Festival
Festival d court métrage 30'<
Festival de long métrage >60' 120'<


Exigences du Festival
 Festival de cinéma
 Fiction
 Documentaire
 Animation
 Fantastique
 Terreur
 Experimental
 Music Video
 Autres
 Tous les genres
 Tous les thèmes
 N’a pas de frais de d’inscription
 Festival International
 Lieu physique
 Date de production: Tout
 Pays de production: Tout
 Pays de tournage: Tout
 Nationalités des directeurs: Tout
 Premiers Films 
 Projets scolaires 
 Courts-métrages  30'<
 Long-métrage  >60' 120'<
 Toutes langues
 Sous-titres 
Spanish
Partager sur les réseaux sociaux
 Facebook 
 Tweet





Photo of ARICADOC. Festival Internacional de Cine Documental
Photo of ARICADOC. Festival Internacional de Cine Documental

Photo of ARICADOC. Festival Internacional de Cine Documental
Photo of ARICADOC. Festival Internacional de Cine Documental

Spanish
English
French ML


Début du Festival: 11 janvier 2021      Fin du Festival: 24 janvier 2021

Quel est le sens de faire des festivals qui célèbrent le cinéma dans le contexte de la crise systémique que nous traversons ? On pourrait penser que peu, surtout si l'on considère qu'une majorité des films sortis massivement partagent des œuvres produites dans la logique de l'industrie actuelle du divertissement. Des films dont les récits renforcent une certaine vision du monde dominant, autour de laquelle il semble plus facile d'imaginer la fin de la planète que la fin du capitalisme. Œuvres où la révolution est incarnée par les clowns schizophrènes et la démocratie néolibérale défendue par les super-héros philophascistes. Une industrie du divertissement qui est positionnée avec un rôle central dans la naturalisation des contradictions tragiques qui caractérisent actuellement le système mondial.

C'est précisément pourquoi il est plus que jamais nécessaire d'organiser des festivals et toutes sortes d'événements cinématographiques qui contribuent à amplifier l'accès à ces cinéastes et artistes qui, en questionnant radicalement l'état de notre monde, proposent des récits alternatifs pour l'apprendre, le comprendre et peut-être l'intervenir. Cinémas périphériques et étendus, œuvres qui retrouvent l'empathie pour d'autres formes d'interaction humaine, non médiées par l'exploitation de l'être humain et de son environnement.

C'est de ce sentiment + pensé que nous voulons vous inviter à nouveau, chers amis, à faire partie de la quatrième version d'AricaDoc, Festival International du Film Documentaire. Ce qui, pour des raisons que nous connaissons tous, se fera de manière hybride ; en tenant compte des fonctions face-à-face dans les espaces publics de la ville, en plus d'une plateforme numérique en ligne, spécialement conçue pour préserver l'expérience visuelle et la sécurité des œuvres participantes.

Bien que la matrice de notre festival ait été l'expérience face-à-face et collective du cinéma, dans ce nouveau contexte, nous avons décidé d'embrasser le potentiel de la virtualité. Avec lequel nous espérons atteindre de nouvelles communautés, en plus d'intégrer dans notre programmation des œuvres non-fiction qui ont leur écosystème primaire sur Internet, tels que, par exemple : paysages sonores géolocalisés, photogrammétrie et tournées 3D, documentaires interactifs et intertextuels, œuvres vidéo en 360º et augmentée réalité parmi beaucoup d'autres possibilités. Ajout ainsi d'une nouvelle catégorie, que nous avons appelée « Expériences en ligne », qui accompagnera notre programmation régulière de longs métrages, courts métrages et documentaires par et pour les filles, les garçons et les jeunes.

Nous sommes un festival non compétitif et non commercial, qui fait partie intégrante d'un programme d'action culturelle qui vise à élargir l'expérience cinématographique dans les communautés urbaines, rurales et autochtones du nord du Chili. Nous savons que le cinéma ne changera pas à lui seul les sociétés dans lesquelles nous vivons, mais nous sommes convaincus qu'il peut s'inscrire dans des processus transformateurs plus larges qui cherchent à activer des formes plus justes et plus amicales de coexistence sociale et environnementale.

1.1 Longs métrages

a) Les documentaires produits dans n'importe quel pays et achevés en janvier 2019 peuvent participer.

b) Les films doivent avoir une durée minimale de 60 minutes.

c) Les œuvres qui ne sont pas parlées en espagnol devraient de préférence avoir des sous-titres dans cette langue, ou à défaut en anglais. Dans ce dernier cas, et s'ils sont sélectionnés, les auteurs doivent inscrire une transcription du film pour traduction par l'équipe du festival.

1.2 Moyens métrages et courts métrages

a) Les documentaires produits dans n'importe quel pays et achevés en janvier 2018 peuvent participer.

b) Ils doivent avoir une durée maximale de 59 minutes (crédits inclus).

c) Les œuvres qui ne sont pas parlées en espagnol devraient de préférence avoir des sous-titres dans cette langue, ou à défaut en anglais. Dans ce dernier cas, et s'ils sont sélectionnés, les auteurs doivent inscrire une transcription du film pour traduction par l'équipe du festival.

1.3 Documentaires par et pour les filles, les garçons et les jeunes
Œuvres réalisées par et pour jeunes garçons et filles.

Avec une attention particulière aux œuvres nées d'espaces de création communautaire où les jeunes ont une participation pertinente au processus.

a) Les œuvres produites par des jeunes et pour des jeunes (entre 5 et 18 ans) réalisées dans n'importe quel pays et achevées à partir de janvier 2016 peuvent participer.

b) Ils doivent avoir une durée maximale de 30 minutes (crédits inclus)

c) Les œuvres qui ne sont pas parlées en espagnol devraient de préférence avoir des sous-titres dans cette langue.

1.4 Expériences en ligne

Champ de création composé de ces propositions créatives liées à la non-fiction, et qui ont l'Internet comme leur écosystème d'existence. Par exemple : paysages sonores géolocalisés, photogrammétrie et visites 3D, documentaire interactif et intertextuel, vidéos 360º, réalité augmentée, entre autres possibilités.

a) Les œuvres produites dans n'importe quel pays, qui ont été achevées en janvier 2016, peuvent participer.

b) Les œuvres qui ne sont pas parlées en espagnol devraient de préférence avoir des sous-titres dans cette langue, ou à défaut en anglais. Dans ce dernier cas, et s'ils sont sélectionnés, les auteurs doivent inscrire une transcription pour traduction par l'équipe du festival.



  

 
  

Découvrez les meilleurs films et festivals, en un seul clic

S’inscrire
Connexion